Rejoins nous sur

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

9 rue Grand-pré

1201 Genève, Suisse

info@urbanshapestudio.com

+41225357849

Cours du Lundi au Dimanche

de 07h à 22h

Vacances :

Noêl 23.12 au 05.01

et été 3 semaines

Copyright - Urban Shape

L'EFFET DINGUE DE NOTRE RESPIRATION EN 5 EXEMPLES

October 30, 2018

Apprendre à respirer.

1ère étape : sentir les bienfaits

 

 

Ahhh la respiration.... que ferait-on sans ?

(Bah euh, on mourrait en fait)

 

Oui oui, hem. Alors, venons-en au faits : la respiration est principalement une activité physique et vitale qui se déroule sans que nous ayons besoin d'y prêter attention n'est-ce pas ?

Et nous entendons régulièrement nos professeurs de sport, de chant, de méditation, de théâtre, nous dire que contrôler l'entrée et la sortie de l'air aura un impact énorme sur nos performances dans chacun de ces domaines, c'est bien juste ?

 

Eh bien j'ai eu envie de me pencher sur la question de la respiration, en commençant par le début : quels sont des moments évidents dans lesquels je sens un effet immédiat en contrôlant ma respiration ?

Dans cet article, je vous livre mes 5 moyens pour vous rapprocher efficacement de votre respiration et ressentir des sensations dignes des plus forts psychotropes.

 

NUM°1 : DOUCHE FROIDE

Le seul moyen de survivre physiquement à une douche froide (pour moi) c'est si je mets mon attention entière sur une respiration lente et contrôlée, pendant que ma main fait passer le jet d'eau froide d'un côté à l'autre de mon corps.

 

NUM°2 : MÉDITATION

Lorsque je pratique la méditation, je fais environ 4 secondes d'inspiration, je retiens l’air 4 secondes, j’expire pendant 4 secondes puis je bloque ma respiration pendant 4 autres secondes avant d’inspirer à nouveau et recommencer le cycle. Au bout de quelques cycles je sens physiquement ma tête se vider ou tourner, mais ça ne me laisse jamais sans effets.

 

NUM°3 : SOUPLESSE

Les exercices de souplesses, aie aie aie, la douleuuuuur du stretch. Le seul moyen de parfois réussir à tendre ma jambe ou entrer dans un écart est si j'inspire avant l'effort, puis j'expire en obligeant mon corps à se détendre à l'exact même moment. Le moment de l'expiration crée une sorte d'espace et j'en profite pour y glisser mon corps et ainsi l’amener où je le souhaite.

 

NUM°4 : ADRÉNALINE

Crier quand tu as peur permet de libérer ta force, ton courage et ton énergie. Personnellement, j'étais à un parcours accrobranches cet été et face à moi il y avait un saut type "saut à l'élastique". J'étais terrorisée. J'ai fini par hurler et en hurlant mon esprit a dégagé un peu de la peur qui me paralysait, ce qui m'a permis de sauter. Mais il fallait que je saute tant que j'étais entrain d'hurler !

 

NUM°5 : ORGASME

Le dernier point, le plus tabou à aborder mais un des plus transcendants est crier pendant l'orgasme. Le cri comme cité ci-dessus, est le meilleur moyen d'évacuer de l'énergie qui s'amasse à l'intérieur de nous. Pour ceux qui vivent encore leurs orgasmes dans le silence: qu'attendez-vous pour hurler de plaisir ???

Voici mes 5 points pour commencer à prendre conscience de l'impact de notre respiration sur des événements du quotidien (bon, de mon quotidien en tant que poleuse disons).

 

Á bientôt pour un nouvel article ^^

Please reload

Posts à l'affiche